C’est un grand mal se sentir offensé

C’est un grand mal se sentir offensé,
Et ne s’oser, ou savoir à qui plaindre :
C’est un grand mal, voire trop insensé,
Que d’aspirer, où l’on ne peut atteindre :
C’est un grand mal que de son coeur contraindre,
Outre son gré, et à sujétion :
C’est un grand mal qu’ardente affection,
Sans espérer de son mal allégeance :
Mais c’est grand bien, quand à sa passion
Un doux languir sert d’honnête vengeance.

(Rymes XLVII)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>